A qui sert un Etat kurde «indépendant»?

hd. Des journaux aussi différents que la «Neue Zürcher Zeitung» et Sputnik s’accordent sur un point: des intérêts géostratégiques sont liés à la création d’un Etat kurde dans le nord de la Syrie et de l’Irak. Le 23 septembre, la «Neue Zürcher Zeitung» a écrit: «Seul un Etat soutient ouvertement les Kurdes: Israël. Un Kurdistan indépendant pourrait, selon les calculs, aider à limiter l’influence croissante de Téhéran dans la région. Les deux Etats, Israël et le Kurdistan, se sentent entourés d’Etats hostiles et partagent une histoire séculaire de persécution et d’apatridie. Le 13 septembre, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a pris la parole en déclarant: ‹Israël soutient les efforts légitimes des Kurdes pour établir leur propre Etat.› Dans le nord de l’Irak, on l’a félicité pour cet acte.» Le 22 septembre, un expert en sécurité irakien, Ahmed al Sharafi, a affirmé: «Depuis 2005, [le Premier ministre israélien Benjamin] Netanyahou parle de la nécessité de construire un oléoduc de Kirkuk à Mossoul [deux villes irakiennes] vers la Méditerranée en traversant le territoire syrien, afin qu’Israël puisse obtenir une source énergétique fiable». Et de continuer «La création de Daesh [Etat islamique/EI] visait à renverser les régimes en Irak et en Syrie et à installer des gouvernements pro-américains dans ces pays. Ce serait un grand avantage pour Israël en tant qu’allié des Etats-Unis. En outre, [le changement de régime] permettrait à Israël de contrôler les sources de pétrole et d’eau. Israël obtiendrait alors des voisins loyaux – du golfe Persique à la Méditerranée. Mais suite à leur ténacité les Syriens ont fait échouer ces plans. Donc, on mise sur la réalisation du ‹projet kurde› pour diviser la Syrie et l’Irak.» Sputnik lui-même continue à écrire: «Selon le général brigadier syrien Haim Hassun, l’armée syrienne a déjà commencé à défendre le territoire de la Syrie contre la menace posée par les Kurdes derrière lesquels se trouvent des acteurs américains».    •

(Traduction Horizons et débats)