En souvenir

En souvenir

Le départ d’Annemarie Buchholz-Kaiser (12 octobre 1939 - 21 mai 2014), membre du Comité de la coopérative et membre de notre rédaction, nous a plongé dans une grande tristesse tout en restant reconnaissants du temps passé ensemble en sa précieuse compagnie.
Notre rédaction perd un être humain affectueux, une personnalité exceptionnelle et profondément humaine, une excellente psychologue et historienne qui a marqué l’orientation de notre journal de façon décisive. Sa grande érudition, sa clairvoyance politique et son engagement en faveur de la paix dans toutes les régions du monde ont fortement influencé notre travail rédactionnel et la présentation des contenus de notre journal qu’elle a initié et cofondé en 1993.
Annemarie Buchholz-Kaiser a toujours su faire le lien entre une grande culture intellectuelle et une participation éveillée à toutes les questions humaines, tant au niveau individuel que sociétal. Dans son engagement, elle ne s’est jamais contentée d’observer ou d’analyser passivement – à tout moment, elle cherchait activement et trouvait des solutions constructives. Renforcer les personnes – clarifier les choses, telle était sa motivation pour toute activité au sein de la rédaction de notre journal. On trouve peu d’autres personnes pour lesquelles l’égalité de la valeur de tout être humain et la connaissance profonde de la nature sociale de l’homme créèrent les critères fondamentaux de l’analyse de tous les développements aux niveaux politiques, sociétaux et culturels. C’était aussi la base de son engagement infatigable pour davantage de paix et de justice, son engagement résolu en faveur de notre démocratie directe et son engagement en faveur de davantage de liens sociaux formant la base de tout vivre-ensemble humain.
Pour nous tous, il est très douloureux de perdre une personnalité aussi attachante que l’était Annemarie Buchholz-Kaiser et cela nous touche profondément. Son empathie psychologique, sa grande humanité et son éthique humaniste réelle, accompagnées de son sens d’une cordiale collégialité ainsi que sa compassion envers ses proches resteront toujours gravées dans nos mémoires et seront, également à l’avenir, l’aune à laquelle nous mesurerons notre activité journalistique et notre éthique. Annemarie Buchholz-Kaiser continuera à vivre dans nos cœurs et notre travail. Cela, nous le devons à elle, à nous et à nos lecteurs.

Rédaction et coopérative Zeit-Fragen, Zurich

Reinhard Koradi, président de la coopérative

Jean-Paul Vuilleumier, rédacteur en chef  d’«Horizons et débats»

Unsere Website verwendet Cookies, damit wir die Page fortlaufend verbessern und Ihnen ein optimiertes Besucher-Erlebnis ermöglichen können. Wenn Sie auf dieser Webseite weiterlesen, erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden.
Weitere Informationen zu Cookies finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

 

Wenn Sie das Setzen von Cookies z.B. durch Google Analytics unterbinden möchten, können Sie dies mithilfe dieses Browser Add-Ons einrichten.