Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs

L’ultimatum de l’UE contre la Russie: un nouvel «accord de Rambouillet»?

En comparant la contribution de M. Willy Wimmer à la haine attisée contre la Russie et Poutine par la presse atlantique dominante («Die Welt», «Frankfurter Allgemeine Zeitung», «Die Zeit» et d’autres), on ressent l’analyse logique et sobre de M. Wimmer comme remarquable et bienfaisante.
Wimmer a raison: les sanctions économiques ne sont rien d’autre que des déclarations de guerre économiques et un ultimatum de l’UE est la forme renforcée d’une pré-déclaration de guerre. Les Etats-Unis – et suite à leurs pressions également l’UE – ont constamment renforcé les sanctions, allant en direction d’une guerre économique contre la Russie. La colère des Etats-Unis que la Russie et Poutine n’aient pas accepté sans broncher la conquête de l’Ukraine par la haute finance américaine, qu’ils s’y soient même opposés, se manifeste quotidiennement dans la presse dominée par les Américains.
Pourquoi l’UE et notamment aussi l’Allemagne se sont fait imbriquer dans ces cris guerriers? C’est ce qui prouve que nous ne sommes pas souverains, mais un satellite des Etats-Unis. L’UE n’a pas été instrumentalisée par les Américains uniquement pour conquérir l’Ukraine, mais également pour secourir financièrement et assainir l’Etat ukrainien en faillite (convention d’association). Dans tout cela, nous n’aurons que les frais à payer, sans pouvoir profiter d’une Ukraine associée à L’UE et faisant partie de l’OTAN. Le profiteur, c’est la haute finance américaine qui, au moyen du fond Dreyfus, est le plus gros propriétaire de terres en Ukraine et pratiquement propriétaire des grandes entreprises ukrainiennes, via des hommes de paille et des oligarques. Pour la haute finance, la prise de possession de l’Ukraine fait sens. Pour nous en revanche non. Nous autres citoyens de l’UE sommes juste bons pour jouer les trésoriers de cette conquête de l’Ukraine par l’économie financière.

Prof. Dr. Eberhard Hamer, Allemagne

(Traduction Horizons et débats)

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.