Des politiciens du groupe de Visegrád criti­quent les sanctions de l’UE contre la Russie

Des politiciens du groupe de Visegrád criti­quent les sanctions de l’UE contre la Russie

km. Le 10 septembre, la «Frankfurter Allgemeine Zeitung» rapporta que les sanctions de l’UE contre la Russie divisaient le groupe de Visegrád. Tandis que la Pologne est prête à risquer des pertes économiques, la République tchèque, la Slovaquie et la Hongrie essayent de modérer et de retarder les sanctions. Lors des négociations des ambassadeurs de l’UE à Bruxelles, les diplomates tchèques ont refusé l’application d’autres sanctions. Le secrétaire d’Etat tchèque aux affaires européennes, Tomáš Prouza, l’a justifié avec les «évolutions positives» au sein du conflit ukrainien. Le journal continue ainsi: «Le président Miloš Zeman s’exprima de manière moins diplomatique. Il mit fondamentalement en question le jugement que l’UE et l’OTAN portent sur la situation en Ukraine. Il déclara prendre vraiment au sérieux l’affirmation du ministre des Affaires étrangères russe, Lawrow, à savoir qu’il n’y avait pas de soldats russes sur le territoire ukrainien.» En outre, on cite le Premier ministre slovaque, Robert Fico déclarant: «Les sanctions sont contreproductives et elles ne servent à rien. On abuse de la ‹terrible tragédie› en Ukraine en mettant en scène sur le plan international un ‹terrible jeu politique›. Les médias (occidentaux) y jouent un rôle funeste» et de continuer: «Dans l’UE, on donne la parole seulement aux représentants de l’Ukraine, le public international devrait cependant être informé par des observateurs neutres sur place.» Quant à la Hongrie on peut lire: «La Hongrie agit en louvoyant par rapport à la crise ukrainienne. [Le Premier ministre de la Hongrie] Viktor Orbán désigna les sanctions de l’UE comme un tir dans son genou.»    •

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.