La conversation téléphonique de Nuland prouve l’ingérence des Etats-Unis en Ukraine

La conversation téléphonique de Nuland prouve l’ingérence des Etats-Unis en Ukraine

L’enregistrement d’un entretien téléphonique entre Victoria Nuland, sous-secrétaire d’Etat américaine pour l’Europe et l’Eurasie, et Geoffrey Pyatt, ambassadeur américain à Kiev, prouve le haut degré d’ingérence des Etats-Unis en Ukraine.
«Les Etats-Unis prennent les autres Etats pour des pions sur l’échiquier», a déclaré vendredi à Moscou Leonid Sluzki, président de la commission de la Douma, s’occupant des Affaires de la Communauté des Etats indépendants (CEI), de l’intégration européenne et des ressortissants russes.
Youtube avait publié l’enregistrement de l’entretien des deux diplomates qui traitait, entre autres, de la formation d’un nouveau gouvernement ukrainien. Nuland s’était exprimée de la manière suivante: «O.k. Il (Jeffrey Feltman, sous-secrétaire général de l’ONU pour les affaires politiques) a obtenu l’aval tant de Serry (Robert Serry, envoyé spécial de l’ONU) que de Ban Ki-moon (secrétaire général de l’ONU) pour que Serry puisse y participer lundi ou mardi. Je pense que ce serait excellent qu’il aide à mettre les choses au point et que l’ONU y participe, et, tu sais, au diable avec l’UE. »
Et Nuland d’ajouter qu’elle ne pensait pas qu’il faille que «Klitch» (le chef de l’opposition Vitali Klitchko) entre au gouvernement: «Je ne crois pas que ce soit nécessaire. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée.»
Le gouvernement américain ne s’est pas prononcé quant à l’authenticité de l’enregistrement. Nuland s’est tout de même excusée auprès de ses collègues de l’UE.
Selon Sluzki, il s’agit là d’une ingérence ouverte et effrontée dans les affaires intérieures d’un Etat indépendant: «Ce scandale sape définitivement le respect envers les Etats-Unis en tant que défenseurs de la démocratie. C’est toujours le même jeu d’échecs, dans lequel il en va du destin d’Etats et où l’Ukraine est traitée de simple pion».
Les Etats-Unis ont déjà reproché à la Russie d’avoir écouté et enregistré cet entretien téléphonique. Des personnes officielles américaines ont prétendu que c’était Dmitri Loskoutov, conseiller du vice-président du gouvernement russe Dmitri Rogosin, qui avait été le premier à établir le lien de l’enregistrement sur Twitter. Cependant, le fait est que Loskoutov n’a publié l’enregistrement que le 6 février, tandis que l’entretien hantait déjà les sites Internet ukrainiens depuis le 4 février.
En outre, Sluzki a précisé que les Etats-Unis avaient laissé entrevoir un soutien financier pour l’Ukraine, au cas où Kiev entamait des réformes politiques: «Suite à cela, la Russie s’est déclarée prête à aider son peuple-frère ukrainien sans aucun préalable».     •

Source: Ria Novosti du 7/2/14
(Traduction Horizons et débats)

«Combat stratégique»

«L’enregistrement [d’un entretien téléphonique entre Victoria Nuland, sous-secrétaire d’Etat américaine pour l’Europe et l’Eurasie, et l’ambassadeur de Washington à Kiev] ferait l’honneur d’un scénario sur la Guerre froide puisqu’il réfute l’affirmation souvent répétée de Washington que l’avenir de l’Ukraine reposait entièrement entre les mains du peuple ukrainien. Il s’avère donc que la crise fait partie d’un combat stratégique.»

Source: Neue Zürcher Zeitung du 8/2/14

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.