Le crime organisé – Traite des êtres humains – Lieu du crime: Allemagne

Le crime organisé – Traite des êtres humains – Lieu du crime: Allemagne

par Barbara Hug, psychologue

C’est de la pauvreté de beaucoup que profite une couche riche. Cette classe sociale sait comment perpétuer la pauvreté pour en tirer autant de bénéfice que possible. La pauvreté se traduit par de la détresse persistante, des inquiétudes, de la douleur, de la souffrance et du désespoir. Une des formes les plus répréhensibles de l’exploitation de la pauvreté sont les promesses, par exemple, en promettant à de pauvres femmes et leurs familles d’atteindre le bien-être en allant se prostituer dans les pays riches.

L’Allemagne est un pays riche devenu, selon les écrits de Manfred Paulus, un centre de traite perverse de femmes et d’enfants. En tant que branche du crime organisé, la traite des femmes et des enfants a une place de choix, elle est aussi en partie responsable de la migration forcée par la pauvreté de centaines de milliers d’êtres humains, elle profite des guerres et du chaos créé dans les pays respectifs: des orphelins dans les camps de réfugiés, des femmes sans revenu et sans soutien, mais aussi de la lucrative extraction d’organes de jeunes en bonne santé pour les mettre en vente – qui veut rallonger cette liste de la misère?
Manfred Paulus a acquis au cours de longues années dans son travail en tant que commissaire divisionnaire de police d’immenses connaissances dans les domaines de la prostitution, de la traite des femmes et des enfants, et de la pédocriminalité. Ses explications donnent un profond mais très désagréable aperçu de ce milieu. On y travaille de manière cachée, entrelacée, brutale, impitoyable et on tire profit du fait que la société détourne les yeux. Paulus efface tous les préjugés affirmant que les jeunes femmes se prostituant, d’Europe du Sud-Est par exemple, le font de leur plein gré. Quiconque est, après avoir lu ce livre, toujours de cet avis se trouve sous l’influence trompeuse des mécanismes de la criminalité organisée n’agissant jamais dans le vide.
Qui veut savoir, saura, qui ne veut pas savoir, ne saura pas ou seulement lorsque le mignon petit garçon des voisins ne rentrera plus chez lui, ayant disparu sur le chemin de l’école …
Les descriptions de faits et les exemples présentés par Manfred Paulus correspondent à des événements réels. Ce sont des destins individuels, comme il en existe par milliers. Ces terribles activités très lucratives continuent sans relâche dans le monde entier. On peut douter qu’il soit possible de les limiter sérieusement sans améliorer
la situation économique des pays appauvris.     •

Source: Manfred Paulus. Organisierte Kriminalität – Menschenhandel. Tatort Deutschland – Frauenhandel, Kinderhandel, Zwangsprostitution, Organhandel, Handel von Arbeitskräften. [Le crime organisé – la traite des êtres humains. Lieu de crime: Allemagne – traite des femmes, traite des enfants, prostitution forcée, trafic d’organes, trafic de travailleurs]. Ed.: Klemm+Oelschläger, Ulm 2014

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.