En Macédoine, les Etats-Unis et la Russie luttent pour le marché énergétique

En Macédoine, les Etats-Unis et la Russie luttent pour le marché énergétique

Le gazoduc Turkish Stream ne peut distribuer du gaz russe en Europe qu’en passant par la Macédoine. Les Etats-Unis s’y oppose et s’engagent par conséquent en faveur de la construction du gazoduc Trans Adria qui devrait distribuer en Europe du gaz en provenance d’Azerbaïdjan, où les Américains donnent le ton.
La Macédoine semble se développer en un nouveau théâtre de guerre énergétique entre les Etats-Unis et la Russie. Selon Bloomberg, le Kremlin est persuadé que les Etats-Unis veulent un «changement de régime» en renversant le gouvernement actuel pour le remplacer par un gouvernement pro-occidental. De fait, le chef du gouvernement, Nikola Gruevski, est considéré comme un homme politique pro-russe soutenant avant tout la construction du gazoduc russe Turkish Stream qui passera par la Turquie et la Grèce pour arriver en Europe centrale, ce qui nécessite de passer par la Macédoine.
Les Etats-Unis, eux, veulent que le gaz soit distribué en Europe via le gazoduc Trans Adria (TAP). Turkish Stream est une concurrence directe du TAP. Le TAP ne transporterait pas de gaz russe, mais du gaz azerbaïdjanais de la mer Caspienne vers l’Europe. Etant donné que l’Azerbaïdjan est un allié politique, militaire et économique des Etats-Unis et qu’il coopère étroitement avec l’OTAN, les Etats-Unis acquerraient une influence et un contrôle immense sur la distribution de gaz en Europe.
Le journal azerbaïdjanais «Yeni Müsavat» rapporte que les Etats-Unis sont également inquiets de la participation de la Grèce au projet Turkish Stream et que l’ambassadeur américain en Macédoine Jess L. Baily prend très ouvertement parti pour le leader de l’opposition macédonienne Zoran Zaev. Au sein de la population macédonienne, celui-ci est de toute façon connu comme «homme des Américains». Selon ce journal, les événements en Macédoine ne sont que le début d’un mouvement contre tous les Etats en Europe qui soutiennent le projet Turkish Stream.
Le combat pour le marché énergétique européen bat son plein. Le gouvernement américain s’applique à faire sortir les Européens de la dépendance énergétique de Moscou. Naïfs ceux qui pensent qu’il s’agit d’aide américaine! Le seul but est que des trusts américains devraient garantir la sécurité énergétique en Europe. Les entreprises américaines doivent devenir les pionniers du marché de la fracturation hydraulique et du nucléaire pour évincer les grands groupes énergétiques russes.    •

Source: Deutsche Wirtschaftsnachrichten du 21/5/15.

(Traduction Horizons et débats)

Unsere Website verwendet Cookies, damit wir die Page fortlaufend verbessern und Ihnen ein optimiertes Besucher-Erlebnis ermöglichen können. Wenn Sie auf dieser Webseite weiterlesen, erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden.
Weitere Informationen zu Cookies finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

 

Wenn Sie das Setzen von Cookies z.B. durch Google Analytics unterbinden möchten, können Sie dies mithilfe dieses Browser Add-Ons einrichten.