«Nous nous concentrons sur la promotion d’un ordre du jour positif et unificateur dans les relations internationales»

«Nous nous concentrons sur la promotion d’un ordre du jour positif et unificateur dans les relations internationales»

Allocution du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la réunion avec les participants au sommet «Jeunesse des BRICS» du 2 juillet 2015 à Moscou

Chers amis,

Je suis ravi de vous voir au Ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion du premier sommet «Jeunesse des BRICS» organisé à Moscou.
Les BRICS sont une organisation jeune fondée sur des approches et des principes novateurs qui reflètent les exigences de l’époque et correspondent à l’étape contemporaine du développement mondial. Le monde change et se trouve à la recherche de formes optimales d’un système polycentrique des relations internationales avec plusieurs centres de développement et de gravité représentant divers modèles de développement et normes civilisationnelles. Ce sont les principes sur lesquels se sont formés et fonctionnent les BRICS. L’objectif de notre organisation est de créer avant tout des conditions favorables pour assurer un développement diversifié de nos pays et la prospérité de nos citoyens.
Cette année, la Russie préside les BRICS. Notre présidence a un vaste programme qui a été soutenu par tous les membres du quintet. Il vise un avancement pratique maximal dans les domaines qui ont été désignés par les chefs d’Etat comme les priorités du développement de notre association. Dans bien des domaines, nous ne coordonnons plus simplement nos approches, mais réalisons déjà des projets communs. Une nouvelle étape cruciale arrive dans l’activité pratique. En ce sens, nous terminons la préparation du lancement des instituts financiers des BRICS: la Nouvelle banque de développement et le Pool de réserves de change. Nous débouchons sur l’adoption d’une stratégie globale à long terme du partenariat économique. Dans l’ensemble, nous cherchons à élargir les domaines de coopération entre les pays de l’organisation.
Les BRICS, hormis un ordre du jour pratique et pragmatique, sont déjà devenus un facteur influent de la politique et de l’économie mondiale. Les chefs d’Etat de notre organisation se réuniront la semaine prochaine à Oufa. Nous espérons que les décisions qui seront prises apporteront une impulsion supplémentaire à la formation des BRICS comme étant l’un des éléments-clés du système de gestion globale à l’étape actuelle.
Nous n’unissons pas nos efforts contre quiconque. Au contraire, nous nous concentrons sur la promotion d’un ordre du jour positif et unificateur dans les relations internationales. La position commune de nos pays joue un rôle stabilisateur important dans les affaires internationales. Cette position est pesée et équilibrée, elle contribue véritablement à la recherche et à la promotion d’approches justes des problèmes pertinents à l’ordre du jour de la communauté internationale. Les cinq pays prônent la primauté du droit international, le renforcement du rôle central de l’ONU, le règlement pacifique des conflits et des litiges, le droit des pays et des peuples à disposer d’eux-mêmes, à protéger leurs traditions, culture et valeurs. Les BRICS apportent une grande contribution au renforcement de l’architecture financière et économique mondiale et participent activement à la réforme du système monétaire financier international. Ces questions sont évoquées dans le cadre du G20, les cinq pays en sont membres. Dans le cadre du G20, quand on soulève les tâches de la réforme du système monétaire financier international, nos pays n’agissent pas seuls, ils possèdent un grand groupe de soutien. L’Argentine, le Mexique, l’Indonésie, l’Egypte, l’Arabie saoudite, etc. Les BRICS sont donc aussi un noyau d’attraction pour les adeptes des mêmes principes qui prônent des relations internationales plus justes, y compris les relations économiques internationales.
Il est évident que le règlement des tâches globales auxquelles les BRICS font face est impossible sans des fondements solides d’amitié et de confiance entre nos peuples, sans l’élargissement des contacts entre les hommes et la coopération constructive entre les représentants de la société civile.
Nous accordons une attention particulière au domaine humanitaire de la coopération au sein des BRICS. Les forums civil et académique se sont déjà déroulés et ont apporté une contribution utile au travail pour allier les potentiels intellectuels créatifs des cinq Etats. Les échanges entre les jeunes ont une importance particulière pour une organisation jeune et tournée vers l’avenir comme les BRICS – car c’est vous, les jeunes, qui devront bientôt assumer la responsabilité de ce qui se passe dans les Etats, dans la politique étrangère et sur la scène internationale. Nous apprécions grandement la réunion d’aujourd’hui et nous soutiendrons le développement des échanges entre les jeunes. Je sais que vous avez un programme chargé aussi bien à Moscou qu’à Kazan. Si je comprends bien, certains d’entre vous seront également présents à Oufa. Nous continuerons de soutenir vos initiatives et projets qui concernent la jeunesse, notamment la création d’un réseau des universités des BRICS. Le Sommet mondial des universités est prévu en Russie pour cet automne. Si certains d’entre vous sont étudiants, vous êtes les bienvenus.    •

Source: http://fr.mid.ru/fr/web/guest/vistupleniya_ministra/-/asset_publisher/MCZ7HQuMdqBY/content/id/1531598

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.