Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs

L’aide sur place comme principe suisse

Quel monde laissons-nous à nos enfants et à nos petits enfants? Et que devront-ils eux-mêmes entreprendre s’ils en ont la possibilité? (à propos de l’éducation par exemple). Dans notre époque très en danger, une contribution à la paix telle la motion de Luzi Stamm est très précieuse. Elle mériterait d’être discutée dans de nombreux médias suisses. La motion en faveur de la sortie de la Suisse du «Partenariat pour la Paix», instrument de l’OTAN, m’a plu par ses arguments. «Notre petit Etat s’est créé la magnifique réputation … de se concentrer sur l’aide» au lieu de se faire enrôler pour les intérêts des parties belligérantes. Il faut prendre soin et veiller à la bonne réputation de la Suisse, petit Etat, pays neutre, qui ne prend pas parti dans les régions en crise, mais sert d’intermédiaire et essaie d’aider. Il faut garder cette bonne réputation. Ce sont des initiatives comme la motion de Luzi Stamm qui nous donnent de l’espoir dans cette époque difficile. Merci beaucoup d’avoir publié cette interview.

Renate Dünki, Oberwangen

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.