Conférence internationale à Vienne: Plan en 9 points sur la Syrie

Conférence internationale à Vienne: Plan en 9 points sur la Syrie

hd. Le 30 octobre 2015 a eu lieu à Vienne une conférence sur la Syrie. Y ont participé les ministres des Affaires étrangères de 17 Etats et des représentants des Nations Unies et de l’UE. L’Iran a participé pour la première fois à une conférence internationale sur la Syrie. Pour la première fois, tous les acteurs étrangers importants dans ce conflit se sont retrouvés autour de la table de négociation. Lors de cette réunion, on a pu fixer les éléments constitutifs pour un règlement pacifique du conflit syrien. Dans la déclaration finale, il est clairement fixé qu’il appartient au seul peuple syrien – et à aucun acteur international – de décider de l’avenir du pays. Selon le journal viennois «Die Presse», les discussions vont être poursuivies le 14 novembre à Vienne. Voici le texte officiel de la déclaration finale:
Le 30 octobre 2015, la Chine, l’Egypte, l’UE, la France, l’Allemagne, l’Iran, l’Irak, l’Italie, la Jordanie, le Liban, Oman, le Qatar, la Russie, l’Arabie saoudite, la Turquie, les Emirats arabes unis, le Royaume-Uni, les Nations Unies et les Etats-Unis [«les participants»] se sont réunis à Vienne pour examiner la situation grave en Syrie et les moyens de mettre fin à la violence le plus rapidement possible.
Les participants ont eu un débat franc et constructif portant sur les principales questions. Bien que des différences substantielles demeurent entre les participants, ceux-ci sont parvenus à une communauté de vues sur les points suivants:

  1. L’unité, l’indépendance, l’intégrité territoriale et le caractère laïque de la Syrie sont essentiels.
  2. Les institutions de l’Etat resteront intactes.
  3. Les droits de tous les Syriens, indépendamment de leur origine ethnique et de leur confession religieuse, doivent être protégés.
  4. Il faut impérativement accélérer tous les efforts diplomatiques visant à mettre fin à la guerre.
  5. L’aide humanitaire sera assurée sur l’ensemble du territoire syrien, et les participants renforceront leur soutien aux personnes déplacées à l’intérieur du pays, aux réfugiés et à leurs pays d’accueil.
  6. Il faut mettre en échec Daech et les autres groupes terroristes tels qu’ils ont été désignés par le Conseil de sécurité des Nations Unies et, par ailleurs, tels qu’ils ont été définis par les participants.
  7. En application du communiqué de Genève de 2012 et de la résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations Unies, les participants ont invité les Nations Unies à réunir les représentants du gouvernement syrien et de l’opposition syrienne en vue d’établir un processus politique menant à une gouvernance crédible, sans exclusive et non confessionnelle, qui sera suivie d’une nouvelle Constitution et d’élections. Ces élections doivent se dérouler sous la supervision des Nations Unies à la satisfaction de la gouvernance et dans le respect des normes internationales les plus élevées en matière de transparence et de responsabilité, de façon libre et régulière, tous les Syriens, y compris la diaspora, ayant le droit d’y participer.
  8. Ce processus sera dirigé par les Syriens, qui en auront la maîtrise, et le peuple syrien décidera de l’avenir de la Syrie.
  9. Les participants examineront avec les Nations Unies les modalités, ainsi que la mise en œuvre, d’un cessez-le-feu au niveau national qui commencera à une date précise et parallèlement à ce nouveau processus politique.

Les participants s’attacheront au cours des prochains jours à réduire les points de désaccord qui subsistent et s’appuieront sur les points ayant fait l’objet d’un accord. Les ministres se réuniront une nouvelle fois dans les deux prochaines semaines afin de poursuivre ces discussions.

Source: http://eeas.europa.eu/statements-eeas/2015/151030_06_fr.htm  du 31/10/15 

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.