Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs

«Brexit – un instrument politique?»

Pour mieux comprendre le développement actuel concernant le Brexit, il faut se remémorer les déclarations de 2012 du professeur Albert Stahel (Horizons et débats no 30 du 23/7/12). Il souligne la stratégie militaire et géostratégique des Etats-Unis pour les prochaines décennies figurant dans le rapport «Sustaining U.S. Global Leadership: Priorities for 21st Century Defense» du 3 janvier 2012. Les efforts militaires des Etats-Unis se focalisent sur le conflit avec la Chine – conflit semblant être d’actualité. D’autre part les troupes américaines engagées seraient retirées de l’Europe. Pourtant, les Etats-Unis veulent maintenir leur hégémonie pour les cent prochaines années. Le pilier stratégique en Europe serait d’empêcher la collaboration de l’Allemagne avec la Russie. Le rôle majeur reviendrait au Royaume-Uni et à la France.
La récente ligne de front en Ukraine nous signale que les Etats-Unis ne plaisantent nullement. Quel que soit le résultat des élections présidentielles, l’important pour les Etats-Unis est de maintenir et d’intensifier en Europe le préjugé d’une menace venant de la Russie. Le moyen principal utilisé
est la fomentation de crises. Maintenant, l’Intermarium [groupe de pays formant un Pont entre la mer Baltique et la mer Noir, ndt.] constitue une structure militaire distincte formant une sorte de séparation entre l’Allemagne et la Russie. La région de l’Intermarium était jusqu’à présent dans les grandes lignes la zone économique de l’Allemagne.
Si le Brexit se transforme en instrument politique pour monter les pays européens les uns contre les autres, alors l’empire américain pourrait enregistrer une victoire. Diviser pour régner est un moyen qui a fait ses preuves. Si les pays européens sont conscients de la situation globale et veulent s’y opposer, alors il est d’une importance capitale de maintenir plus que par le passé des relations de bon voisinage, de ne pas tolérer de dissonances, de développer des formes de coopération fonctionnelles, de régler les conflits, et cetera. Les petites crises régionales peuvent dégénérer. Elles servent de flammèche d’allumage à de grandes catastrophes. Ceci doit absolument être évité.

Nils P. Ammitzboell, Tobel TG

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.