Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs

Plan d’études 21: fin de la liberté de méthode et fin de l’enseignement en classe!

Contrairement à ce que les médias prétendent, la liberté de méthode et d’enseignement en classe n’existeront plus avec le Plan d’études 21. Fait révélateur, le terme «liberté de méthode» apparaît encore dans les «principes de bases pour le Plan d’études 21» de la Conférence des directeurs de l’instruction publique de la Suisse alémanique (CDIP), mais a été supprimé dans la version révisée de 2016. Citation: «L’orientation sur les compétences donne une perspective différente sur l’enseignement. L’apprentissage est compris comme un processus actif, autorégulé, réfléchi, constructif et adapté à la situation.» (www.lehrplan.ch/sites/default/files/Grundlagenbericht.pdf). Suite à la «perspective différente sur l’enseignement» en lien avec l’orientation sur les compétences, la «diversité des méthodes» et le «soutien à l’apprentissage autorégulé et individualisé» par un «accompagnateur» remplacent la «liberté de méthode» et l’«enseignement par un professeur».
La liberté de méthode pour l’enseignant n’est possible qu’avec l’enseignement traditionnel en classe avec des élèves du même âge. Avec les «nouvelles formes d’apprentissage» exigées pour le Plan d’études 21 («apprentissage autorégulé», «apprentissage individualisé», «apprentissage en groupes multiâges» etc.) toute la structure de l’établissement scolaire se transforme. La méthode d’apprentissage libre pour chaque enseignant se transforme en méthode obligatoire ordonnée par la hiérarchie pour tout le corps enseignant. Elle est fixée de manière autonome par les autorités scolaires et le directeur d’école – sans que l’Assemblée communale ou bien les parents aient voix au chapitre – et devient obligatoire pour toute l’école ou pour toute la commune scolaire. Cela se déroule déjà ainsi dans les écoles-pilotes ayant introduit le Plan d’études 21. Les enseignants n’ont plus qu’un seul choix: participer ou changer d’emploi. Si le Plan d’études 21 est introduit dans toute la Suisse alémanique, les parents ne pourront plus changer dans une commune avec enseignement traditionnel en classes. Ils ne pourront donc choisir que s’ils ont la possibilité de financer une école privée. C’est la raison pour laquelle il y a depuis plusieurs années des protestations de parents et des licenciements en série d’enseignants dans plusieurs communes de la région de Zurich Unterland et au bord du lac de Zurich.
La commune zurichoise d’Obfelden était une exception. A partir de 2006, les parents pouvaient choisir l’école élémentaire désirée et donc envoyer leurs enfants en classes avec des élèves de la même tranche d’âge ou dans une classe multiâges. Certains parents ont déménagé à Obfelden uniquement pour pouvoir choisir le système scolaire désiré. En 2014, la Commission scolaire de l’école primaire d’Obfelden a soudainement décidé et fermer toutes les classes avec des élèves de la même tranche d’âge et de les transformer en classe multiâges contre la volonté de nombreux parents et enseignants. Apparemment les expériences des parents avec les classes multiâges étaient tellement négatives qu’ils se sont de plus en plus souvent prononcés en faveur des classes d’élèves de la même tranche d’âge.
Le fait d’isoler les élèves suite au Plan d’études 21 pour les forcer à apprendre de manière individuelle avec l’aide d’un «accompagnateur» provoque des effets négatifs sur l’égalité des chances: «Les élèves qui en souffrent le plus sont les élèves faibles. Les bons élèves font rapidement des progrès, les faibles continuent à s’affaiblir. L’écart se creuse.» (Ralph Fehlmann, professeur de didactique spécialisée à l’Université de Zurich, Beobachter 4/2015). Le système à succès de l’enseignement suisse ne doit pas être détruit subrepticement sans consultation du peuple!

Peter Aebersold, Zurich

Unsere Website verwendet Cookies, damit wir die Page fortlaufend verbessern und Ihnen ein optimiertes Besucher-Erlebnis ermöglichen können. Wenn Sie auf dieser Webseite weiterlesen, erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden.
Weitere Informationen zu Cookies finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

 

Wenn Sie das Setzen von Cookies z.B. durch Google Analytics unterbinden möchten, können Sie dies mithilfe dieses Browser Add-Ons einrichten.