Conférences de la «Coopérative Zeit-Fragen» à la Foire du Livre de Leipzig

Conférences de la «Coopérative Zeit-Fragen» à la Foire du Livre de Leipzig

Conférences de la «Coopérative Zeit-Fragen» à la Foire du Livre de Leipzig

Cette année aussi, la «Coopérative Zeit-Fragen» sera présente à la Foire du Livre de Leipzig. Le stand se trouve dans la halle 4, stand A 107. En outre, le bimensuel «Zeit-Fragen» invite dans le cadre de «Leipzig liest», à participer à trois conférences au sein de la Foire, et à trois conférences-débats le soir en ville.

Une bonne école pour nos enfants – ce qui importe, c’est la conception de l’homme

Intervenants:Karl-Jürgen Müller (D), Josef Nyari, psychothérapeute pour enfants et adolescents (D), Urs Knoblauch (CH)
De nombreuses «réformes de l’enseignement modernes» reposent sur une fausse conception de l’homme. Elle est financiarisée et repose sur le constructivisme. Cela commence déjà à l’école primaire où on met le poids sur l’apprentissage autorégulé. L’enseignant doit se limiter à être un instructeur distant, un «accompagnateur» et un «animateur» donnant certains conseils. L’apprentissage commun dans la communauté de la classe est supplanté par des formes d’apprentissage «individualistes».
A cela s’opposent l’éducation et la formation reposant sur les classiques européens de la pédagogie et de l’enseignement, partant d’une conception personnaliste de l’homme en tant qu’être social. La formation, c’est un ensemble formé par une éthique de la raison morale, des liens sociaux et de l’intérêt commun.
Pour cela, les enfants et les adolescents ont besoin d’éducateurs et d’enseignants qui leur font découvrir la réalité en créant un lien affectif avec eux. A l’école, les élèves profitent le plus quand ils peuvent développer et approfondir l’esprit de solidarité et leur compassion dans une communauté de classe et quand ils peuvent apprendre en commun avec leurs camarades de classe.

Jeudi, 17 mars 2016, 19h30–21h30
Bibliothek Wiederitzsch, Zur Schule 10 a, 04158 Leipzig (Nord)
La même conférence aura également lieu
samedi, 19 mars 2016, 10h00–11h30
CCL Bankettraum 1 (Messegelände)


Eduquer à la vie. Travailler avec des enfants et des adolescents dans les zones urbaines sensibles

Intervenants:Moritz Nestor, psychologue (CH); Wolfgang von Biezen, pédagogue et enseignant spécialisé (CH)
Sur fond des flux de réfugiés et d’aggravation des guerres entre l’Hindou-Kouch et l’Afrique, et sur fond de misère sociale grandissante, les curés, les pasteurs, les missionnaires, les assistants sociaux et d’autres personnes sont confrontées à de lourdes tâches dans les zones urbaines sensibles, par exemple aussi à Leipzig: mariages et familles éclatés, des mères seules délaissées et dépassées par les évènements, des enfants apatrides dans les rues, souvent sexualisés dès leur premier âge, isolation et désolidarisation croissantes, disparition des églises comme foyers spirituels et lieu d’espérance et de justice sociale, la misère sociale croissante, le chômage, les chances réduites d’acquérir une bonne formation dans les écoles publiques, la résignation croissante – mais également la colère et la montée de la violence dans l’espace publique, aussi parmi les enfants de plus en plus jeunes. Ceci et tant d’autres choses exigent que nous durcissions nos cœurs pour affronter la difficile réalité, tout en le gardant tendre pour les hommes, les enfants, les mères et les pères – et aussi pour les réfugiés qu’on a fait venir dans nos pays et qui ont tous également l’espoir d’une vie meilleure. Comment aider à construire des communautés humaines où les enfants issus de familles en difficultés trouvent un peu de chaleur humaine et un endroit où l’on se sent chez soi? Comment peut-on, dans de telles situations, néanmoins enseigner ces jeunes pour leur offrir des chances meilleures et de l’espoir pour leur avenir?

Jeudi, 17 mars 2016, 19h30–21h30
Die Brücke – Begegnungshaus Leipzig,
Zollikofer Strasse 21, 04315 Leipzig
(am Volkmarsdorfer Markt)


La lecture – une voie royale pour former l’âme

Intervenant:Peter Küpfer, professeur de gymnase (CH)
Lire n’est pas seulement un acquis culturel élémentaire. La lecture forme la capacité de l’imagination et de l’empathie comme aucun media ne saurait le faire. C’est notamment la lecture de textes littéraires humainement attachants qui sont actuellement importants. Les enfants et les adolescents lisant de tels textes vivent une partie du monde par les yeux d’une autre personne. A la différence des films, des vidéos et des bandes dessinées, le fait de s’approfondir dans une histoire élaborée au niveau du texte et du contenu est un entraînement indispensable pour le cerveau et l’âme de toute personne. Car chaque image qu’on rencontre, chaque événement, chaque émotion exprimée doivent être saisis, imaginés, illustrés et suivis par la lectrice ou le lecteur. Le mûrissement de l’empathie qui en résulte n’est pas seulement une performance intellectuelle, c’est aussi une performance émotionnelle. Là où cet entraînement fondamental de la formation affective est entretenu et favorisé, on retrouve la véritable compréhension, la réelle tolérance face à autrui. L’école, les parents et les grands-parents (!) ainsi que les acteurs culturels sont appelés à participer.

Vendredi, 18 mars 2016, 12h00–12h30
Literaturcafé , halle 4, B 600


Le principe coopératif et ses fondements socio-éthiques

Intervenants:Dietmar Berger (D), Eva-Maria Föllmer-Müller (CH), René Roca (CH)
Les intervenants de ce soir sont Dietmar Berger, ancien président de l’Union des coopératives d’Allemagne centrale, la psychologue Eva-Maria Föllmer-Müller et l’historien René Roca (Institut de recherche sur la démocratie directe). L’étude de l’histoire des coopératives permet de tirer des conclusions précieuses pour le présent. C’est dans la tradition du mouvement coopératif de relever les défis actuels de la société et de la politique économique et de développer des solutions constructives et de les réaliser. Le principe coopératif se distingue par un haut niveau de participation et de codécision; c’est pourquoi la coopérative est souvent préférable à d’autres formes d’entreprise. Le principe coopératif inclut les valeurs fondamentales du vivre-ensemble dans l’égalité et la liberté toujours orientées au bien commun. La coopération sous forme de coopérative est une manière d’organiser la vie – en recourant à ses propres moyens, à l’auto-responsabilité et l’autogestion – s’étant développée sous diverses formes aux quatre coins du monde. Dans nos temps modernes, l’idée fondamentale de la coopérative peut montrer de nouvelles solutions, notamment quand
il s’agit de secteurs touchant à l’approvisionnement de base des populations. – Orienté vers les besoins locaux et régionaux, celui-ci est un prérequis pour le bien commun et peut être développé et garanti de manière prometteuse dans le cadre d’une coopérative.

Vendredi, 18 mars 2016, 19h30
Rechtsanwälte Viehweger Hartmann & Part­ner, Chopinstrasse 9,
04103 Leipzig (Zentrum)


Si la souveraineté populaire se réalisait véritablement. La démocratie directe suisse en théorie et en pratique

Intervenant:René Roca, historien (CH)
Dans le cadre de «Leipzig liest», la «Coopérative Zeit-Fragen», éditrice du bimensuel suisse «Zeit-Fragen», invite à participer à la présentation d’un livre fort intéressant. L’historien René Roca (directeur de l’Institut de recherche sur la démocratie directe) y présentera son dernier livre. Il s’intitule «Si la souveraineté populaire se réalisait véritablement» et analyse la démocratie directe suisse en théorie et en pratique. En prenant l’exemple du canton de Lucerne, l’auteur démontre comment la démocratie directe est devenue une composante de la constitution cantonale au cours d’un processus politique difficile. Dans d’autres cantons, la démocratie directe a aussi été introduite. Finalement, elle fut aussi imposée au niveau fédéral. Aujourd’hui, la démocratie directe fait
partie de la culture politique suisse comme dans nul autre pays. Pour l’identité des citoyennes et citoyens suisses la connaissance de leur histoire est primordiale et elle demeure aussi un modèle pour d’autres pays intéressés.

Dimanche, 20 mars 2016, 11h00–11h30
Forum Sach- und Fachbuch, Halle 3,
Stand H 200

Unsere Website verwendet Cookies, damit wir die Page fortlaufend verbessern und Ihnen ein optimiertes Besucher-Erlebnis ermöglichen können. Wenn Sie auf dieser Webseite weiterlesen, erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden.
Weitere Informationen zu Cookies finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

 

Wenn Sie das Setzen von Cookies z.B. durch Google Analytics unterbinden möchten, können Sie dies mithilfe dieses Browser Add-Ons einrichten.