Non à la privatisation des écoles

Non à la privatisation des écoles

km. En Allemagne, plus de 124 000 citoyens ont déjà signé une pétition sur Internet (état du 18 juin) (www.change.org/p/bundestag-keine-privatisierung-von-schulen-und-autobahnen) pour protester contre la privatisation prévue des écoles étatiques. Les signataires craignent que la modification de la Loi fondamentale votée le 2 juin 2017 par le Bundestag (Parlement fédéral) et le Bundesrat (Chambre des länder) serve à ouvrir toute grande la porte à davantage de privatisations. Un nouvel article 104c permet à l’Etat de venir en aide aux communes à court d’argent pour le financement de leurs obligations dans le domaine scolaire – notamment pour les infrastructures et l’équipement des écoles – en leur mettant à disposition de l’argent. Jusqu’à présent, on a prévu une enveloppe de 3,5 milliards d’euros. Cependant, une loi d’accompagnement – Loi pour la promotion des investissements communaux – prévoit de favoriser également les accords de partenariat public-privé permettant à des investisseurs privés de participer au financement et à la gestion des tâches relevant du service public. Quelle tentation, notamment pour les communes avec peu de moyens financiers! (cf. «Kapital Bildung», www.rubikon.news/artikel/kapital-bildung; ainsi que «Schulprivatisierung per Grundgesetz», www.gemeingut.org/schulprivatisierung-per-grundgesetz)    •

Unsere Website verwendet Cookies, damit wir die Page fortlaufend verbessern und Ihnen ein optimiertes Besucher-Erlebnis ermöglichen können. Wenn Sie auf dieser Webseite weiterlesen, erklären Sie sich mit der Verwendung von Cookies einverstanden.
Weitere Informationen zu Cookies finden Sie in unserer Datenschutzerklärung.

 

Wenn Sie das Setzen von Cookies z.B. durch Google Analytics unterbinden möchten, können Sie dies mithilfe dieses Browser Add-Ons einrichten.