La Suisse est-elle menacée par la Russie?

par Albert A. Stahel, Institut für Strategische Studien, Wädenswil

En Europe, il est peu connu que la Suisse a entretenu de bonnes relations avec la Russie pendant plusieurs siècles. Cela à travers divers contacts personnels. Le premier amiral de Pierre Ier, le Grand (1672–1725), était le Genevois François Jacques Le Fort (1656-1699); le Généralissime Alexandre Vassilievitch Souvorov (1730–1800) tenta en 1799 de libérer la Confédération suisse du joug français avec sa traversée des Alpes suisses; le Vaudois Frédéric-César de La Harpe (1754–1838) était l’éducateur d’Alexandrovitch Tzarévich et de son frère à la cour du Tsar; Tsar Alexandre Ier (1777–1825) s’opposa aux intentions du chancelier autrichien Prince Klemens von Metternich (1773–1859) de diviser la Suisse; le général Antoine-Henri Jomini (1779–1869) était conseiller militaire de divers tsars; Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine (1870–1924), se trouva en exil en Suisse avant 1917. Aujourd’hui, les relations économiques entre la Russie et la Suisse sont intactes. Seul le dictateur soviétique Iossif Vissarionovich Djougachvili dit Staline (1878–1953) exigea en 1945 des puissances occidentales qu’elles dirigent l’une de leurs attaques contre le IIIe Reich via la Suisse. Cette tentative fut rejetée par le général Eisenhower. Staline en tant Géorgien, n’était pas Russe. La Suisse n’a jamais été menacée par la Russie et les Russes. Au contraire, la Suisse doit son existence notamment au tsar Alexandre Ier.    •

Source: Institut für Strategische Studien, 28/5/19

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.