Courrier des lecteurs

A propos du Covid-19

J’aimerais ajouter quelques réflexions supplémentaires au sujet Covid-19, au moment où une partie considérable de notre vie économique et sociale a atteint son deuxième arrêt. En ce qui concerne l’enseignement scolaire, les concepts d’hygiène concernant les masques obligatoires, les règles de distance, la ventilation des locaux, etc. ont été disputé et marchandé infatigablement, pendant des mois. Ce qui me préoccupe en plus, c’est d’observer ce qui se passe à l’extérieur desbâtiments, sur les cours d’école. Là, j’aperçois souvent nos jeunes dans des situations où ils se trouvent littéralement collés les uns sur les autres, sans masque de protection ni de distance. Il est évident que là, nos jeunes se comportent, pour une grand partie, loin de toute prise de conscience du danger d’infection ni des conséquences, encouragés par les médias de tous bords parlant toujours des groupes dits à risque, c’est-à-dire des personnes âgées et celles atteintes d’une maladie gravedéjà. A cela s’opposent l’abondance d’exemples dont font état, chaque jour, nos quotidiens et la télé, de personnes en bonne santé et relativement jeunes qui, après une infection, continuent à souffrir ensuite, souvent des mois durant, de dommages secondaires atteignant les poumons, lecœur ou le cerveau. La probabilité d’un rétablissement complet est souvent exclue. Face à ces réalités, une réflexions s’impose. Tout le monde, y compris les jeunes, est aujourd’hui un vecteur potentiel de la propagation du virus envers autrui. C’est pourquoi nos attitudes relèvent aussi de la question de solidarité envers nos semblables, que ce soit dans la famille, entre amis ou avec des inconnus. 

A cela s’ajoute le nombre croissant d’athlètes professionnels, comme par exemple les joueurs de football, dont on apprend souvent qu’ils ont été testés êtrecorona-positifs et dont le retour à l’entraînement de l’équipe ou sur le terrain pour assister à un match obligatoire, souvent très rapide, nous suggère l’inoffensivité de leur comportement. Il n’est pratiquement jamais question d’éventuels dommages à long terme pouvant entraîner la fin de leur carrière sportive et, au-delà, des entraves sérieuses à leur santé pour le reste de leur vie.

Je sollicite donc les enseignants, les directeurs d’école et les autres responsables au sein de l’éducation à contribuer à ce que soient davantage pris en conscience les dangersréels qui existent, égalementpour les jeunes se trouvant en bonne santé actuelle, ainsi que de leur responsabilité envers leurs semblables, responsabilité qui nous incombe également à tous.

Werner Voß, Wiehl, Allemagne

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.