«Piège de Thucydide» – un nouveau terme stratégique est né

par Gotthard Frick, Bottmingen

Ceux qui se souviennent de leurs leçons d’histoire savent peut-être encore qu’en Grèce antique vivait Thucydide, un stratège et auteur. Athènes, «grande puissance» de l’époque, regardait avec un mécontentement croissant la montée de Sparte. L’escalade entre les deux a finalement mené à la longue guerre du Péloponnèse du 5e siècle avant J.-C., qui a conduit à la lourde défaite d’Athènes (Thucydide en a donné un compte rendu détaillé sous le titre «La guerre du Péloponnèse»).

Graham T. Allison, «Douglas Dillon Professor of Government» à la Kennedy School de Harvard, a inventé le terme «piège de Thucydide» dans son livre «Destined for War: Can America and China Escape Thucydides Trap?» (éd. française: «Vers la guerre – L’Amérique et la Chine dans le piège de Thucydide?»). Ce faisant, il fait référence à la concurrence inextricable entre Athènes et Sparte. Si une grande puissance dominante se sent concurrencée, oppressée et sérieusement menacée, elle peut vouloir la guerre. (La nouvelle loi de défense chinoise sur le point d’être promulguée, qui promet une accumulation massive d’armes, n’est pas de bon augure à cet égard).

Dans l’interview du 13 décembre 2020 accordée par le professeur Allison au principal journal du parti communiste chinois, le «Global Times», on peut lire que même Xi Jinping, le président de la Chine, a déjà parlé à plusieurs reprises du «piège de Thucydide», faisant référence aux tensions et au danger de guerre avec les Etats-Unis. Pour cette raison, il y a quelques jours, le conseiller d’Etat et ministre des affaires étrangères chinois Wang Yi a appelé les deux pays au dialogue à tous les niveaux, afin de trouver des solutions durables pour coexister pacifiquement (Global Times: «Compete and Coexist»). Le «piège de Thucydide» a peut-être trouvé sa place en tant que nouveau terme dans le dictionnaire de la stratégie. Dans le numéro de mai 2019 de la Allgemeine Schweizerische Militärzeitschrift déjà, l’auteur avait lancé un appel pour la même raison: «Le monde a besoin d’une nouvelle paix de Westphalie».•

(Traduction Horizons et débats)

 

 

 

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.