L’administration Trump a sanctionné Rosneft pour favoriser l’économie américaine

Un ancien rapporteur spécial des Nations Unies prend position

 Les sanctions imposées par le gouvernement américain à la compagnie pétrolière russe Rosneft sont en réalité motivées par l’objectif de tenter d’évincer des grands marchés un énorme concurrent pour les exportations d’énergie vers les Etats-Unis, a déclaré Alfred de Zayas, ancien fonctionnaire des Nations Unies, à Sputnik. 

Le 18 février 2020, l’administration Trump a imposé des sanctions à la société russe Rosneft Trading S.A.et à son patron Didier Casimiro pour avoir prétendument géré les approvisionnements en pétrole vénézuélien.

 «En fin de compte, c’est l’objectif – faire progresser l’économie américaine aux dépens de toutes les autres», a déclaré le 19 février M. de Zayas, ancien expert indépendant des Nations Unies pour la promotion d’un ordre international démocratique et équitable.

Washington avait renforcé ses sanctions en janvier dernier après que le leader de l’opposition vénézuélienne soutenu par les Etats-Unis, Juan Guaido, se soit autoproclamé président par intérim du pays. Le président vénézuélien Nicolas Maduro, élu démocratiquement à deux reprises, a accusé Guaido et l’administration Trump d’avoir tenté de renverser le gouvernement de Caracas afin de piller les ressources naturelles du pays.

De Zayas explique que cette dernière opération fait partie de la tentative de Washington de renverser le gouvernement de Maduro – jusqu’à présent sans succès. Les nouvelles sanctions imposées à Rosneft s’inscrivent dans cette stratégie d’isolement et d’appauvrissement du Venezuela, poursuit de Zayas.

«Les sanctions constituent un terrorisme économique ; elles ont un caractère illégal car elles infligent une punition collective».

«Les sanctions sèment la mort», prévient le diplomate.

Un rapport du professeur Jeffrey Sachs et de Marc Weisbrot a souligné que l’on estime à 40 000 le nombre de Vénézuéliens qui sont décédés en 2018 à la suite des sanctions imposées par les Etats-Unis et leurs alliés, note M. de Zayas.

Le président américain Donald Trump mène une politique axée sur l’argent à l’égard du Venezuela, déclare M. de Zayas.

«Le but ultime est de déstabiliser le Venezuela, de créer le chaos, d’imposer Juan Guaido comme président, puis de procéder à la privatisation et au grand pillage des richesses naturelles du Venezuela», explique-t-il. «Rosneft n’est qu’une petite facette de ce scénario de pillage.»

Les sanctions économiques américaines ont violé la Charte des Nations Unies, le droit international coutumier et les principes de libre-échange et de libre navigation, souligne M. de Zayas.

«C’est une guerre non conventionnelle, motivée par la cupidité. Je peux difficilement appeler ça de la «politique» – c’est du banditisme de Far West», s’indigne-t-il.

Les Etats-Unis accusent Rosneft Trading S.A., une filiale du géant pétrolier russe Rosneft basée en Suisse, d’avoir géré les exportations de pétrole vénézuélien en contournant les sanctions américaines, et le président de la société d’être le principal facilitateur européen aidant Maduro à survivre aux effets des sanctions.

Source: https://www.urdupoint.com/en/world/trump-administration-sanctioned-rosneft-to-ad-842121.html du 20.2.2020

(Traduction Horizons et débats)  

 

«Dans la mesure où les sanctions ont conduit directement ou indirectement à une pénurie de médicaments essentiels tels que l’insuline et les antipaludéens, dans la mesure où les sanctions ont provoqué des retards de distribution et donc de nombreux décès, les sanctions doivent être condamnées comme des crimes contre l’humanité.»

Prof. Dr. iur. et phil. Alfred de Zayas

 

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.