Ensemble

par Nicole Duprat, Frankreich

«Civilisation signifie entraide d’homme à homme et de nation à nation»

Henri Dunant

La France comme d’autres pays s’est vue soudainement confrontée à la pandémie du Covid-19. Les mesures draconiennes de confinement, de règles d’hygiène, de limitations extrêmes des déplacements ont été mises en application rapidement par l’ensemble de la population même si de sévères amendes tombent sur certains réfractaires à la discipline. Le temps n’est pas aux polémiques ni aux théories du complot qui fusent sur Internet, nous devons faire face à l’adversité.

Elan de solidarité

Les générations actuelles n’ont pas connu la guerre et les privations et les plus âgées se souviennent encore des temps difficiles et des restrictions. Mais à l’heure actuelle, toutes les générations confondues répondent à l’appel de solidarité, aux initiatives de gratuité, de bénévolat, aux attitudes de bienveillance et de compréhension mutuelle. Certains en raison du confinement redécouvrent la vie en famille, d’autres les bienfaits de la lecture ou tout simplement l’art des recettes d’antan pour cuisiner pour autrui.

Des gestes d’attention aux plus démunis ou touchés par la situation se multiplient. Les élans de générosité ne manquent pas et donnent du baume au cœur lorsque l’on se sent accompagné, relié les uns aux autres face à l’adversité.

Depuis le début du confinement, instauré le 17 Mars, beaucoup de personnes à travers le pays voient leur situation, parfois déjà précaire avant cette date, rendue encore plus délicate. Les personnes âgées, les handicapés, les sans-abris; cet isolement les touche encore plus particulièrement et plus directement.

Les écoles sont fermées mais les enseignants restent disponibles dans les établissements scolaires pour garder les enfants du personnel soignant.

Les agriculteurs demandent de l’aide et de nombreux bénévoles y répondent.

Heureusement, depuis le début de la crise, de petits actes de solidarité de proximité se sont mis en place, par exemple aller faire les courses pour ses voisins les plus vulnérables. C’est afin de rendre ces petites (mais non moins grandes) actions un peu plus faciles, que le gouvernement a décidé de lancer la plate-forme jeveuxaider.gouv.fr permettant de s’enregistrer en tant qu’association ou en tant que volontaire afin de rendre ce genre de services. 

Gratitude exprimée

Il est émouvant de voir tous les jours à 20 heures, aussi bien dans les grandes villes que dans les villages, les gens se mettre à leur balcons ou à leurs fenêtres pour entonner l’hymne national ou jouer de la musique pour exprimer leur reconnaissance à l’égard des médecins et de tout le personnel soignant qui sont au front de cette guerre sanitaire, aux premières lignes de la lutte contre la maladie. A Paris, la Tour Eiffel reste allumée le soir avec un grand MERCI pour rendre hommage à tout le personnel soignant et les personnes mobilisées. Il faut noter également que nombres de membres du personnel médical (professeurs, médecins, radiologues, anesthésistes, infirmières….) ont mis en veilleuse leurs revendications sociales, financières dans la crise que traversent les hôpitaux en France pour assurer le travail avec assiduité et courage lié au suivi des patients. 

Le 25 mars (date de l’Annonciation), les Evêques ont demandé que résonnent le carillon de toutes les cloches des églises pendant dix minutes à 19:30 heures. Il s’agit d’un soutien à la Nation et aux familles endeuillées.

La Chine n’a pas oublié l’aide apportée par la France en lui ayant offert 5 millions de masques lors de l’épidémie grandissante dans le pays. En retour, des avions en provenance de Chine ont atterri en France pour distribuer des colis de masques.

Belles initiatives saluées

Contraint de fermer boutique à cause de l’épidémie, un horticulteur basé à Plerguer s’est retrouvé avec des milliers de fleurs invendues dont il ne savait que faire. Il a pris la décision de les utiliser pour fleurir les tombes du cimetière de sa commune. Son geste a été salué par de nombreuses personnes et a donné l’exemple à d’autres fleuristes à agir de même.

Le personnel des urgences de l’hôpital Lapeyronie à Montpellier a eu une belle surprise: un restaurateur de la ville, contraint de fermer son établissement leur a livré une soixantaine de pizzas afin d’apporter son soutien à l’équipe médicale.

Sur trois de ses sites de production française dédiés d’ordinaire à ses parfums et ses cosmétiques (Dior, Guerlain et Gucci), le groupe de luxe LVMH va fabriquer en grande quantité du gel hydraulique et le donnera aux hôpitaux.

A la demande des pouvoirs publics, la SNCF a dû réduire de façon drastique la circulation des trains TGV et Intercités mais un train médicalisé comprenant tout le personnel et le matériel médical nécessaire a permis à 20 patients atteints du Covid-19 de rejoindre les hôpitaux d’Angers, du Mans, de Nantes et de la Roche-sur-Yon.

L’hôpital de Saint-Brieux, en Bretagne, a fourni un modèle de masque en tissu à fabriquer pour le personnel soignant et tous ceux qui en ont besoin. Avec ce modèle à télécharger tous les couturiers et les couturières, mêmes les plus novices, ont repris leurs machines à coudre et se sont employés à confectionner des masques en tissu avec les étoffes à leur disposition. Même si ces masques en tissu ne sont pas homologués FFP2, ils demeurent utiles à condition de les laver chaque jour à 60°. 

Relocalisation des entreprises et souveraineté nationale 

On assiste avec la pandémie du Covid-19 à une explosion des produits locaux, surtout dans le domaine agricole! Le bon sens semble revenir! En effet pourquoi aller acheter de l’ail du Chili alors que la Provence est la terre de prédilection pour la culture de ce légume très employé dans la cuisine régionale!

Beaucoup d’entreprises avec des succursales dans des pays du monde entier voient leurs chiffres d’affaires diminuer vertigineusement en raison de la fermeture des frontières et envisagent une diffusion locale et nationale! Le bon sens semble revenir ici aussi! 

En marge d’un déplacement sur le site de l’usine de masques de la banlieue d’Angers, Emmanuel Macron a renoncé à ses traditionnels accents libéraux et opté pour un discours nettement plus souverainiste. Concrètement le Chef d’Etat souhaite «l’indépendance pleine et entière de la France» d’ici la fin de l’année dans la production de masques qu’ils soient FFPP2, chirurgiens ou de catégorie 3 ou 4. «Produire davantage en France et retrouver cette indépendance» tels sont ses dires.

Humour et confinement 

Rire au temps du Coronavirus reste un défi face à l’épidémie. Les Français rient et aiment rire. Il y a beaucoup de posts sur le thème «Restez chez-vous». Citons une fausse couverture du fameux guide Le Routard qui propose: «Une nouvelle destination 2020: votre appartement! Guide touristique indispensable pour découvrir les lieux les plus insolites de votre lieu de vie!»

Depuis le début du confinement, ce 17 Mars, nous sommes bombardés de vidéos, dessins, messages parodiques. Des moments de franche rigolade que certains renvoient à vitesse grand V à leurs proches via Facebook, Messenger, Whats App … Parce qu’il vaut mieux rire pour garder un peu de légèreté et maintenir le lien avec toutes nos tribus-familles-collègues-amis à défaut d’avoir du neuf à raconter sur les journées qui commencent à toutes se ressembler. 

Après tout ne dit-on pas que «l’humour est la politesse du désespoir» même si la majorité d’entre nous n’a perdu aucun proche fauché par le Covid-19.

Les internautes ont du talent et les enfants ne sont pas épargnés. Ainsi on ironise sur ces géniteurs qui découvrent en vase clos qui sont vraiment les enfants:

«Une petite pensée pour tous les parents qui sont en train de se rendre compte que finalement le problème, c’était peut-être pas le prof!»

Faire de l’humour est un acte de survie salvateur dans ces situations anxiogènes. L’humour c’est notre bol d’air, cela nous permet de dédramatiser la situation.

Face à ce que la vie nous envoie, nous n’avons pas le choix mais la façon dont nous nous disposons pour y faire face relève de notre choix. Vivre cette période historique de la manière la plus constructive demeure l’attitude à cultiver pour que se répandent bienveillance et solidarité dans notre Humanité. Dans une société prompte à séparer les choses, tisser ou retisser les liens est primordial.  •

 

 

Le pape François appelle à un cessez-le-feu mondial

Face à la pandémie du Coronavirus, le Pape François a appelé à un cessez-le-feu mondial le dimanche 29 mars. Après avoir récité la prière de l’angélus, il a soutenu l’initiative lancée le 23 mars par António Guterres, le secrétaire général de l’ONU.

Lors de la prière qui s’est déroulé au Vatican sans participants extérieurs en raison de la crise, le pape François a appelé tous les combattants à un «cessez-le-feu global et immédiat aux quatre coins du monde». Il a également promu la «création de couloirs humanitaires et l’ouverture de canaux diplomatiques». Il a déclaré qu’il fallait maintenant accorder une attention particulière à ceux qui sont «particulièrement à risque».

Il souhaite ainsi que «l’engagement conjoint contre la pandémie puisse amener tout le monde à reconnaître notre besoin de renforcer les liens fraternels comme membres de l’unique famille humaine». Il encourage les responsables des nations et de toutes les parties en cause à «un engagement renouvelé pour dépasser les rivalités».

«Les conflits ne se résolvent pas à travers la guerre»

Lundi 23 mars, António Guterres, secrétaire général des Nations unies, avait fait une déclaration au siège de l’ONU à New York: «La furie avec laquelle s’abat le virus montre bien que se faire la guerre est une folie.» «L’heure est venue de laisser les conflits armés derrière nous», a également affirmé M. Guterres ajoutant: «Posez les armes, faites taire les canons», afin de créer des couloirs humanitaires essentiels pour sauver des vies.

«Les conflits ne se résolvent pas à travers la guerre», a prévenu le pape. «Il est nécessaire de dépasser les antagonismes et les contrastes grâce au dialogue et à une recherche constructive de la paix», a-t-il poursuivi.

Source: https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2020-03/francois-appelle-a-un-cessez-le-feu-global-et-immediat.html du 29.3.2020

 

 

 

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.