«L’heure n’est pas à l’indifférence»

Extraits du message de Pâques du Pape François

«L’heure n’est pas à l’indifférence,  parce que tout le monde souffre et tous doivent se retrouver unis pour affronter la pandémie. Jésus ressuscité donne de l’espérance à tous les pauvres, à tous ceux qui vivent dans les périphéries, aux réfugiés et aux sans-abris. Que nos frères et sœurs les plus faibles qui peuplent les villes et les périphéries de toutes les parties du monde ne soient pas laissés seuls. N’admettons pas qu’ils manquent des biens de première nécessité, plus difficiles à trouver maintenant alors que beaucoup d’activités sont arrêtées, ainsi que les médicaments et, surtout, la possibilité d’une assistance sanitaire convenable. Vu les circonstances, il faudra que soient relâchées aussi les sanctions internationales empêchant les pays qui en sont l’objet de fournir un soutien convenable à leurs citoyens et que tous les Etats se mettent en condition d’affronter les besoins majeurs du moment, en réduisant, sinon en remettant, la dette qui pèse sur les budgets des Etats les plus pauvres. 

L’heure n’est pas aux égoïsmes,  parce que le défi que nous affrontons nous unit tous et ne fait pas de différence entre nous. Parmi les nombreuses régions du monde frappées par le coronavirus, j’adresse une pensée spéciale à l’Europe. Après la Deuxième guerre mondiale, ce continent a pu renaître grâce à un esprit concret de solidarité qui lui a permis de dépasser les rivalités du passé. Il est plus que jamais urgent, surtout dans les circonstances actuelles, que ces rivalités ne reprennent pas vigueur, mais que tous se reconnaissent être membres d’une unique famille et se soutiennent réciproquement. 

L’heure n’est pas aux divisions.  Que le Christ, notre paix, éclaire tous ceux qui ont des responsabilités dans les conflits, pour qu’ils aient le courage de répondre à l’appel pour un cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde. Ce n’est pas le temps de continuer à fabriquer et à trafiquer des armes, dépensant des capitaux énormes qui devraient être empoyés pour soigner les personnes et sauver des vies. Que ce soit au contraire le temps de mettre finalement un terme à la longue guerre qui a ensanglanté la Syrie bien-aimée, au conflit au Yémen, aux tensions en Irak et à celles au Liban. Que ce temps soit le temps où Israéliens et Palestiniens reprennent le dialogue pour trouver une solution stable et durable permettant à tous deux de vivre en paix. Que cessent les souffrances de la population vivant dans les régions orientales de l’Ukraine. Que soit mis fin aux attaques terroristes perpétrées contre tant de personnes innocentes en divers pays de l’Afrique.

L’heure n’est pas à l’oubli. Que la crise que nous affrontons ne nous fasse pas oublier tant d’autres urgences, porteuses de souffrances de nombreuses personnes. Que le Seigneur de la vie se montre proche des populations en Asie et en Afrique qui traversent de graves crises humanitaires, comme dans la région de Cabo Delgado, au nord du Mozambique. Qu’il réchauffe le cœur des nombreuses personnes réfugiées et déplacées, à cause de guerres, de sécheresse et de famine. Qu’il donne protection aux nombreux migrants et réfugiés dont beaucoup sont des enfants et qui vivent dans des conditions insupportables, spécialement en Libye et aux frontières entre la Grèce et la Turquie. Et je ne veux pas oublier l’île de Lesbos. Qu’il permette au Venezuela d’arriver à des solutions concrètes et immédiates pour accorder l’aide internationale à la population qui souffre à cause de la grave conjoncture politique, socio-économique et sanitaire.» 

Source: message de Pâques «urbi et orbi » du Pape François, 12/04/2020 (http://www.vatican.va/content/francesco/de/events/event.dir.html/content/vaticanevents/de/2020/4/12/urbi-et-orbi.html)

(Traduction Horizons et débats)

 

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.