L’expansion de l’OTAN a provoqué la crise en Ukraine

L’ancien ministre yougoslave des Affaires étrangères Zivadin Jovanovic demande le dialogue plutôt que l’escalade

L’expansion vers l’est de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), qui dure depuis des décennies, n’a pas seulement provoqué la crise en Ukraine, mais elle est également devenue une menace pour la paix et la coopération dans le monde entier, a déclaré l’expert serbe dans une interview à l’agence de presse «Xinhua».

Zivadin Jovanovic, ministre des affaires étrangères de la République fédérale de Yougoslavie entre 1998 et 2000, a déclaré qu’il pensait avoir assisté, au printemps 1999, au début de l’expansion de l’OTAN en Europe orientale. Cette expansion a désormais constitué une menace pour les frontières de la Russie, déclenchant le conflit actuel en Ukraine.
    La poussée de l’OTAN vers l’Est a profondément nui à l’ensemble du continent européen, a noté M. Jovanovic, en «militarisant ses infrastructures, son économie et même son système éducatif». A l’échelle mondiale, elle a accru la probabilité de conflits locaux, régionaux et même plus importants, suivis par l’appauvrissement et la faim.
    M. Jovanovic, qui préside actuellement le groupe de réflexion «Belgrade Forum for a World of Equals», a déclaré qu’au lieu d’alimenter davantage le conflit, l’Occident devrait s’engager dans un dialogue mondial de haut niveau en faveur de la paix et la sécurité, action primordiale pour surmonter la crise.

Est-ce une crise non provoquée?

Selon M. Jovanovic, la position communément admise en Occident, selon laquelle le conflit en Ukraine n’a pas été provoqué, est fausse. En effet, depuis l’agression de la Yougoslavie en 1999, l’OTAN a déployé des troupes dans les Balkans, ajouté 11 pays à ses membres et établi de nombreuses bases militaires en Europe.
    «En mars 1999, l’OTAN a lancé une attaque illégale – une agression contre la Yougoslavie. L’objectif annoncé publiquement était de protéger les droits d’une minorité nationale en danger … Cependant, nous constatons que le résultat de tout cela a été le déploiement permanent de troupes de l’OTAN dans les Balkans … Ce sont des faits indéniables», a-t-il affirmé.
    Depuis lors, l’OTAN s’est considérablement développée en intégrant un certain nombre de pays d’Europe de l’Est, ce qui a entraîné le déploiement de troupes de l’OTAN et l’établissement de bases militaires sur leur territoire.
    «A l’époque [en 1999], l’OTAN comptait 19 membres, alors qu’elle en compte 30 aujourd’hui. Où se trouve le réservoir de nouveaux Etats membres? Il se trouve à l’est de l’Europe, ce qui signifie une proximité croissante avec les frontières de la Russie …Lorsque ces bases ont été installées, l’OTAN a déclaré qu’elles avaient un but défensif …Or, il s’est avéré que ce sont des bases de missiles, pouvant accueillir des armes offensives.»
    Les tensions se sont encore aggravées car, comme l’a souligné M. Jovanovic, les Etats-Unis se sont récemment retirés d’importants accords militaires internationaux.
    «Les Etats-Unis, en tant que puissance clé de l’OTAN, se sont retirés de nombreux accords importants sur le contrôle des armes, les missiles à portée intermédiaire … La grande question est de savoir pourquoi ils l’ont fait et dans quel but», a-t-il demandé.
    Selon M. Jovanovic, vu l’absence de réponses aux initiatives de Moscou visant à renouveler les traités de contrôle des armements et à arrêter la poussée de l’OTAN vers l’est, la Russie a été contrainte de lancer une opération militaire pour protéger ses intérêts.

D’énormes dommages ont été causés

Selon M. Jovanovic, la poussée de l’OTAN vers l’Est a mis en danger des accords vitaux qui ont assuré une longue période de paix après la Seconde Guerre mondiale.
    «Au cours de son élargissement, l’OTAN a violé tous les accords existant et demeurant indiscutables. Lors de son attaque contre la Yougoslavie, elle a violé la Charte des Nations Unies et défié l’autorité du Conseil de sécurité de l’ONU … Les dommages causés sont certainement énormes. En raison de la stratégie d’élargissement de l’OTAN vers l’est, le monde est dans un état modifié. Le système mondial de sécurité, de paix et de coopération est en danger».
    Selon Jovanovic, ce processus, qui dure depuis des décennies, a détruit les principales valeurs européennes et militarisé l’ensemble du continent.
    «En raison de l’élargissement de l’OTAN à l’est, l’ensemble du continent européen s’est militarisé. Il n’y a jamais eu autant de bases militaires, d’armes et d’équipements militaires en Europe qu’aujourd’hui ... L’Europe a militarisé son économie et son système éducatif.»
    En outre, l’expansion de l’OTAN a «ébranlé l’ensemble de l’ordre international» et mis en danger la paix dans le monde entier.
  «D’énormes dommages ont été infligés au système de sécurité collective et de coopération, sans compter combien cette expansion de l’OTAN a contribué au développement d’une course aux armements et à la destruction de tout un sous-système chargé de contrôler la non-prolifération des armes nucléaires. Cela a accru la possibilité de conflits, non seulement locaux et régionaux, mais aussi mondiaux … Il faudra beaucoup de sagesse, de temps et d’efforts pour réparer cela», a-t-il déclaré.

Maintenir la paix par le dialogue

Jovanovic insiste sur le fait que la crise ukrainienne ne pourra cesser que si l’expansion de l’OTAN vers l’est cesse également. La solution ne se trouve pas sur le champ de bataille mais dans un dialogue à haut niveau.
    «Tout ce que les Occidentaux soutiennent est la poursuite du conflit par Kiev et le refus de tout accord avec la Russie. Ils souhaitent également la poursuite d’un armement toujours plus intensif et technologiquement avancé. De cette façon, ils jettent de l’huile sur le feu … Il ne peut y avoir aucune solution sur le champ de bataille.»
    Commentant les sanctions occidentales à l’encontre de la Russie, il a déclaré que celles-ci aggravaient encore le conflit et que les sanctions étaient «intentionnellement dirigées contre les civils».
    «Les sanctions sont illégitimes et inhumaines. Leur but actuel correspond à celui dans la guerre de Yougoslavie … A cause de cela, des enfants et des personnes atteintes de maladies chroniques difficiles sont morts dans toute la Yougoslavie, il y a eu des pénuries partout et beaucoup de gens nécessiteux ont souffert … Les sanctions ne sont pas un moyen de résoudre les conflits. Elles ne sont pas un moyen de parvenir à la paix mais d’aggraver encore la situation», a déclaré Jovanovic.
    Il a insisté sur le fait qu’au lieu d’alimenter davantage la destruction de l’Ukraine et de forcer l’expansion de l’OTAN, l’Occident devrait engager un dialogue de haut niveau avec les autres puissances mondiales afin de s’entendre sur la paix, la coopération et la sécurité collective. «Il faut du temps pour préparer des sommets ou des réunions de haut niveau, mais il est nécessaire d’en parler et de préparer des initiatives concrètes pour le dialogue, les négociations et la cessation du conflit.»
    Selon lui, la paix s’approche en reconnaissant l’égalité des Etats en matière de sécurité, de paix et de coopération. «Tous les Occidentaux doivent œuvrer pour la paix: l’ère de l’expansion, des diktats et des ordres, ainsi que l’arrangement pyramidal des relations mondiales appartiennent au passé. Le monde aspire clairement à un ordre mondial multipolaire fondé sur le respect mutuel, le partenariat, la reconnaissance de la souveraineté et l’intégrité territoriale de tous les Etats.»


Source: «Xinhua» du 25 avril 2022
(Traduction Horizons et débats)

Notre site web utilise des cookies afin de pouvoir améliorer notre page en permanence et vous offrir une expérience optimale en tant que visiteurs. En continuant à consulter ce site web, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies. Vous trouverez de plus amples informations concernant les cookies dans notre déclaration de protection des données.

Si vous désirez interdire l’utilisation de cookies, par ex. par le biais de Google Analytics, vous pouvez installer ce dernier au moyen des modules complémentaires du présent navigateur.