La valeur de la lecture

par Renate Dünki

hd. Pourquoi créer un nouveau livre de lecture et l’éditer, bien qu’il y en ait déjà tant d’autres? Quel en est le sens? Le perfectionnement de la compétence en lecture? Apprendre à distinguer le vrai du faux? Ou bien … améliorer la compétence médiatique?
Le nouveau manuel de lecture que nous présentons ici fixe d’autres priorités. Il est intitulé «Mein liebstes Lesebuch. Geschichten, Rätsel und Verse für die zweite Klasse» [Mon livre de lecture préféré. Histoires, devinettes et vers pour la seconde classe primaire] et destiné aux enseignants mais aussi aux familles. Il se concentre sur les liens avec autrui et avec la nature. Créer un livre de lecture demande de vastes connaissances sur le développement de la motivation à la lecture dès le début de la scolarité, sur les diverses étapes du développement psychologique au cours des premières années scolaires, sur les mesures utiles au niveau de la méthodologie et de la didactique. Dans cet ouvrage, les auteures – toutes enseignantes expérimentées – ont parfaitement réussi à rallier les nouvelles et les anciennes approches de la didactique de l’apprentissage de la lecture. Ainsi, l’on dispose à nouveau d’un livre de lecture adapté à la vie des enfants et pouvant les introduire dans notre monde complexe en prenant en compte le contexte sociétal.

La lecture possède une valeur beaucoup plus large que la dite «compétence médiatique» souvent citée. Il ne peut certainement pas s’agir de cocher uniquement des informations justes ou fausses concernant un texte (tests Pisa). Lire signifie s’adresser à une personne, reconnaître sa position au sein de la famille ou de la communauté. Il en va de la formation des futurs jeunes gens. Par exemple: «La promotion de l’instruction publique et de l’éducation à la citoyenneté républicaine est l’affaire de l’Etat» (Constitution du canton de Zurich, art. 62, version 1971). L’école obligatoire est «un lieu d’éducation humaine générale […]. La véritable éducation de l’être humain ne s’exprime pas seulement par le savoir et le savoir-faire; ses points caractéristiques reposent sur l’harmonie d’une vie intérieure intègre et sur des actions orientées à tout moment vers le bien-être général et ne devant jamais craindre la lumière.» (Plan d’études de l’école obligatoire du canton de Zurich, buts, version de 1971)
Ce but de formation très complet correspond également aux contenus des lois scolaires cantonales actuelles. Ils soulignent spécifiquement les tâches de formation et d’éducation de l’école obligatoire. Comment l’école pourrait-elle promouvoir le vivre-ensemble pacifique et démocratique, si ce n’était par l’enseignement?
«L’école obligatoire éduque à un comportement basé sur les valeurs chrétiennes, humaines et démocratiques. Elle respecte la liberté de conscience et de croyance […]. L’école obligatoire promeut le respect de ses semblables et de l’environnement et vise au développement général des enfants pour qu’ils deviennent des personnes autonomes et sociables. […] Elle favorise notamment le sens des responsabilités, la motivation, la capacité de jugement, l’esprit critique et la capacité au dialogue.» (Loi scolaire du canton de Zurich, § 2, 2005) L’école obligatoire éduque les enfants, «selon les principes de la démocratie, de la liberté et de l’équité sociale dans le cadre de notre Etat de droit à devenir un être humain et un citoyen responsable». (Loi scolaire du canton de Saint-Gall, art. 3, 1983)
Par conséquent, les enseignants doivent assumer une grande responsabilité envers les enfants et les parents, mais aussi envers la société. Il leur incombe de sélectionner des textes exprimant l’empathie, la solidarité, le respect et la responsabilité – des valeurs fondamentales de la démocratie – et de promouvoir ces objectifs dès le tout début de la scolarité.
Les parents ont le droit de pouvoir compter sur cette tradition d’enseignement de l’école obligatoire et le devoir de l’exiger pour leurs enfants.

La création d’un nouveau manuel de lecture

Un groupe de travail d’enseignants du primaire et d’éducateurs spécialisés a entrepris de créer un livre de lecture incluant ces objectifs de formation. Il a, pendant plus de deux ans, examiné les thèmes traités dans les anciens et actuels manuels de lecture de divers cantons. Le cas échéant, les membres de ce groupe ont adapté à nos jours ou pris comme modèles certains textes. Au centre du contenu de ce livre se trouvent les valeurs du vivre-ensemble au sein de la famille, de l’école et de la commune. Les enfants auront en main un beau livre comme base pour la lecture et le dialogue en classe ou en famille, offrant suffisamment de choix pour les enseignants ou les parents. C’est un livre créé pour être soigneusement gardé et apprécié, loin des textes qu’on oublie après deux ou trois semaines ou qu’on n’a jamais compris.
En ce sens, nous vous souhaitons grand plaisir à découvrir ces trésors retrouvés, adaptés ou nouvellement rédigés dans ce livre pour les premières années de scolarité.    •
(Traduction Horizons et débats)