«Pris dans les réseaux des services secrets – Pourquoi Olof Palme, Uwe Barschel et William Colby ont-ils été assassinés?»

par Barbara Hug

Le titre du livre laisse entendre que l’équipe d’auteurs va nous présenter certains liens entre les trois assassinats politiques – non reconnus officiellement comme tels. Les publications parues suite à la mort d’Uwe Barschel et d’Olof Palme ne sont pas rares, tout au contraire. Cependant, plus leur décès est lointain plus les faits publiés sont exactes et nombreux, accompagnés de détails remontés à la surface uniquement au fil du temps, suite à leur caractère explosif. De nos jours, il est difficile de mener par le bout du nez un public bien formé avec des thèses de suicide mal ficelées ou d’actes encore plus douteux commis par un individu isolé.
Quiconque ne reste pas de marbre face à l’actuelle situation tendue dans le monde et quiconque est toujours et encore d’avis que la guerre et le terrorisme ne sont pas des réponses valables aux conflits, ne devrait pas omettre de s’approfondir dans l’histoire récente de l’Allemagne, de la Suède, de l’OTAN, des Réseaux Stay Behind et du trafic d’armes international. Barschel, Palme et Colby ne sont que trois noms d’une liste beaucoup plus longue d’assassinats politiques – ici, il ne s’agit que de l’Europe. La guerre froide, les relations entre l’Est et l’Ouest, les guerres du Proche-Orient menées suite à des livraisons d’armements de toutes sortes et de diverses provenances, la diabolisation d’Etats accompagnée de réarmement – tous ces sujets perdent leur mysticisme et permettent alors d’être soumis à une analyse historique approfondie. Celle-ci n’est pas encore terminée.
La guerre froide était une construction des services secrets du camp occidental. En tentant de reconstruire les opérations et les événements ayant mené aux meurtres de Barschel, Palme et Colby, les auteurs Patrik Baab et Robert E. Harkavy permettent avec leur importante contribution d’éclairer le déroulement des actes effectués «derrière les coulisses». Cela contribue à changer le goût de la politique actuelle – on perd toute illusion mais cela aide également à mieux appréhender les événements, à en comprendre leur réelle portée et savoir de quelle façon les modifier.     •
(Publication non traduite en français)

«Ce livre nous parle des guerriers de l’ombre et de leurs victimes. Il mène le lecteur dans les zones défendues des services secrets, où l’on ne s’occupe pas que d’espionnage discret mais où l’on accomplit le sale boulot. Nous entrouv­rons une petite fenêtre du local des machines de la guerre froide et regardons en direction des endroits où elle s’est transformée en sale guerre chaude.» (Extrait de la quatrième de couverture)