Courrier des lecteurs

Rien à espérer d’Emmanuel Macron

L’article «Ils sont le visage de la France» de Natacha Polony parlant du contenu du livre intitulé «Le peuple de la frontière» du journaliste Gérald Andrieu (cf. Horizons et débats, no 27/28 du 14/11/17) a certainement donné un coup au cœur à toute personne ayant traversé la France profonde, il y a une vingtaine d’années ou y ayant passé des vacances. Effrayant, à quel point la France s’est transformée! A quel point les populations rurales sont laissées pour compte!
Je me souviens des livres de Marcel Pagnol et d’autres auteurs français parlant de la vie dans la France profonde. Nous les lisions au lycée. Ces livres nous donnaient, à nous lycéens et jeunes étudiants, l’envie de voyager dans les campagnes françaises, de visiter ces simples villages et d’y passer nos vacances. Nous passions la nuit dans de petites auberges, aimions nous promener dans les ruelles où se trouvaient les petits artisans, les épiceries, les boulangeries et tant d’autres boutiques. Ce que nous avions vécu dans ces petits villages était pour nous le «savoir vivre»: simple, peu exigeant et quand même riche. Aujourd’hui, ce charme n’existe presque plus. L’analyse dévastatrice de Natacha Polony démontre que ce ne sera pas l’actuel gouvernement Macron qui rendra aux villages leur âme.

David Holzmann, Maur ZH, Suisse