Principe coopératif et démocratie directe

5e Conférence scientifique

Samedi 29 septembre 2018, de 9h00 à 16h30

Escholzmatt, Gasthaus Bahnhof, Hauptstrasse 85

La cinquième conférence scientifique de l’Institut de recherche sur la démocratie directe (www.fidd.ch) se concentrera sur les résultats de recherche démontrant l’importance du principe coopératif pour la démocratie directe. Le principe coopératif, qui a pris des formes très diverses dans la Confédération suisse depuis le Moyen-Age, est resté une tradition démocratique importante jusqu’à ce jour. L’entraide, le partage des responsabilités et l’autogestion contribuent de manière cruciale à la participation directe et la codétermination à des choses parfois vitales, tels l’approvisionnement en eau, la construction de chemins et de passerelles, etc. Dans ce contexte, il convient également de mentionner la traditionnelle démocratie de la Landsgemeinde, organisée de manière coopérative, représentative d’un modèle important pour de nombreux mouvements populaires ruraux du XIXe siècle et facilitant une plus grande participation. Sur cette base incluant les valeurs empiriques correspondantes, des personnalités des niveaux municipal, cantonal et fédéral ont contribué au développement de la démocratie directe au cours du XIXe siècle.
Suite au colloque de l’année dernière sur le «droit naturel», l’Institut de recherche aimerait examiner de plus près le «principe coopératif» et la théorie de la démocratie directe.

Les intervenants seront: Fritz Lötscher (Maire d’Escholzmatt-Marbach), Lukas Ballmer, Wolf Linder, Roland Lustenberger, Pirmin Meier, René Roca, Peter Stadelmann, Jean-Paul Vuilleumier.

Inscription: Via le site Web de l’Institut de recherche sur la démocratie directe: www.fidd.ch