Le comité d’initiative poursuit ses activités

Schwyz: Pas de restructuration de l’école – c’est au peuple de décider

Même si l’introduction du Plan d’études 21 par le Département de l’enseignement publique est «en marche» et si le Grand Conseil a déclaré l’initiative «non recevable», le comité d’initiative poursuit ses activités. Le peuple doit pouvoir s’exprimer. Car il n’est pas seulement directement concerné par la déconstruction de l’école obligatoire mais c’est lui qui la finance. Les initiants rejettent les affirmations juridiques contenues dans la déclaration d’annulation comme insoutenable. Les objectifs du comité d’initiative ne peuvent être évincés ni par une grande «offensive d’information» du Département de l’enseignement publique, ni par une affirmation formelle de l’annulation de l’initiative.
La mise en question des changements de contenus et de systèmes est dictée par l’OCDE (Organisation pour la collaboration et le développement économique). Elle est donc dirigée de l’extérieur et n’a rien à voir avec les besoins de notre école publique. Ce sont des amendements législatifs, des ordonnances et des directives causant la péjoration continue du savoir transmis aux élèves jusqu’à la fin de la scolarité et des coûts bureaucratiques énormes.
Ainsi, nous préparons actuellement une nouvelle initiative beaucoup plus complète qui bloquera également les voie d’entrée au Plan d’études 21, notamment par les manuels et la formation des enseignants, la transformation du rôle de l’enseignant en accompagnateur, le système de contrôle et de surveillance et de l’influence idéologique sur l’école etc. Le comité d’initiative fera bientôt à nouveau parler de lui.

Irene Herzog-Feusi, Présidente du comité d’initiative

 

Source: Initiative pour un amendement de la loi scolaire – Stop au Plan d’études 21, communiqué du 24/11/15

(Traduction Horizons et débats)

La prise de position (en allemand) à l’attention du Grand Conseil se trouve sur le site Internet
www.gute-volksschule-schwyz.ch et peut être commandée sur papier auprès du comité d’initiative.