Courrier des lecteurs

Que Dieu nous en garde! Mais non … les médias ne nous manipulent pas!

Pourquoi la majeure partie des journaux du canton de Zurich n’ont sciemment rien rapporté, mais vraiment rien, sur l’initiative populaire cantonale exigeant une consultation populaire sur l’introduction du Plan d’études 21 dans le canton de Zurich bien qu’elle ait récemment (le 27/11/15) été déposée avec plus du double des signatures requises? Au lieu de cela, on trouve le lendemain (quel hasard!), diffusé par la plupart des médias du canton de Zurich, un compte-rendu très détaillé mais absolument banal, voire lapidaire, sur la façon dont les autorités scolaires cantonales prévoient d’introduire au cours des prochaines années le Plan d’études 21 dans tout le canton. Cet article a paru sans aucun commentaire rédactionnel, comme si ce projet, chamboulant tout le système scolaire, n’était confronté à aucune controverse thématique et politique et avait été décidé il y a longtemps déjà! Voilà que s’avère une fois de plus, la manière tendancieuse et désagréable de laquelle les médias traitent les faits qui leur déplaisent. Ou bien exprimé de façon plus concrète: cette initiative semble tout simplement ne pas plaire au lobby médiatique en tant que quatrième pouvoir dans l’Etat! Comment le citoyen – appelé prochainement à voter sur l’introduction de ce nouveau plan d’études – pourra-t-il se former une opinion objective et équilibrée, si les médias ne l’en informent que ponctuellement et de manière unilatérale? Est-ce digne d’une presse désirant être considérée comme sérieuse?
On n’a donc pas besoin d’être voyant: les personnes critiques face au Plan d’études 21 ne pourront malheureusement guère profiter d’un traitement médiatique correct, et n’auront guère d’opportunités de présenter leurs arguments dans les grands médias zurichois – ce qui ne facilitera pas l’information objectives des citoyennes et citoyens.
Cependant, il n’est pas impossible que certains responsables des médias se ravisent puisque au début de l’Avent une vingtaine de personnalités engagées, très diverses et orientées clairement à gauche, ont pris pour la première fois la parole dans une brochure à propos du projet de Plan d’études 21 en y présentant d’excellents arguments critiques (cf. SonntagsZeitung du 29/11/15). Donc, on peut être curieux de voir si cela influencera le traitement médiatique futur de ce sujet.

Kurt Scherrer