Courrier des lecteurs

A propos de l’importance de l’éducation

Le journal Horizons et débats no 25/26 du 14 novembre est à nouveau incroyablement bon et utile pour comprendre ce qui se passe dans le monde. Aujourd’hui, je veux vous remercier pour les excellentes réflexions de Dieter Sprock et les recommander instamment à tous les enseignants et parents. La mise en retrait de l’activité principale des parents et des enseignants, décrite dans son article, a des conséquences graves. Nous devons rester un modèle exemplaire, un point de repère et un roc inébranlable dans la tempête, pour la vie de l’enfant et de l’adolescent.
Actuellement, cette tâche est effectuée, comme jamais auparavant par d’autres «assistants éducatifs». Dans d’innombrables rencontres avec les parents de mes élèves, j’ai ressenti le désir profond des parents d’être reconnus et approuvés par leur progéniture et de vivre avec eux en véritable partenariat. Un monde à l’envers.
Mon souhait pour tous les enseignants est de ne pas rejoindre ce désir profond des parents, mais d’enseigner aux enfants à suivre tout naturellement le «chef de meute» et de transmettre les contenus d’apprentissage avec joie, tout en accompagnant les élèves avec empathie, au cours des différentes étapes de leur apprentissage. Les nouveaux médias ont, de manière appropriée, également leur place dans la salle de classe. Cependant, le pacte numérique doté de 5 milliards d’euros de la ministre fédérale de l’Education Mme Wanka, (je vous prie de signer la pétition en ligne www.bildung-wissen.eu) ou bien la «Lernfabrik 4.0» ne sauront remédier aux problèmes actuels. Ceux qui préfèrent remplacer les enseignants par les «accompagnateurs d’apprentissage», l’«apprentissage autorégulé» et les «logiciels d’apprentissage automatisés» poursuivent d’autres objectifs. L’être humain n’apprend bien qu’en bonne relation avec ses semblables. Donc, continuons à enseigner/vivre avec empathie, compétence et joie – voilà l’idée fondamentale de ce bel article.

Gisela Schopf, Berlin