Panmunjom: du symbole de la division au symbole de la paix

Lorsque le sommet intercoréen a eu lieu en 2018 […] et s’est tenu à la Maison de la paix au sud de Panmunjom, le dirigeant nord-coréen a traversé la frontière vers le Sud pour la première fois.
Le village de Panmunjom est situé à 52 km de Séoul, à 147 km de Pyongyang et à 8 km de la région industrielle de Kaesong. Il a été connu pour la première fois en dehors de la Corée lorsque les Alliés et les forces armées nord-coréennes y ont tenu leurs réunions de négociation de l’armistice en 1951. La signature de l’accord de cessez-le-feu de 1953 et les réunions de la Commission militaire du cessez-le-feu ont également eu lieu dans ce village. Depuis la réunion préparatoire aux pourparlers intra-coréens de la Croix-Rouge, ce village a accueilli jusqu’à présent environ 360 réunions intra-coréennes.
Il est également connu sous le nom de «Panmunjom Common Security Area» et était autrefois utilisé en commun par les membres des forces sud-coréennes et nord-coréennes et des forces de l’ONU. Cependant, à la suite du meurtre à la hache de Panmunjom en 1976, la zone a été divisée en deux zones de sécurité distinctes. Une bande de béton de 5 cm de haut et de 50 cm de large entre la Freedom House et le Pavillon Panmun-gak marque la Ligne de démarcation militaire (MDL), qui est toujours le symbole de la division tragique de la péninsule.
Depuis que les deux parties ont convenu de tenir le Sommet de Panmunjom, les yeux et les oreilles du monde entier se sont tournés vers ce village, se demandant si le symbole de la tragédie peut devenir le berceau d’une nouvelle paix dans la région.    •

Source: Paix et nouveau début. Sommet intra-coréen 2018. Le comité de préparation du Sommet intra-coréen; www.korea.net ;
http://german.korea.net/FILE/pdfdata/2018/04/2018_inter-korean_summit_DE.pdf

(Traduction Horizons et débats)