Etats-Unis: Déclaration contre une guerre élargie en Syrie

hd. La pétition ci-dessous est une des prises de position internationales lancées avant et après les attaques contre la Syrie perpétrées par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France, représentant une claire violation du droit international. Elle nous parvient des Etats-Unis et a été initiée par Maike et Robert Hickson le 11 avril 2018. Après quelques jours seulement, cette pétition a été signée en ligne par 6700 personnalités.

Nous, soussignés, rendons publique notre résistance contre l’annonce du président Donald Trump voulant, dans les heures ou les jours à venir, riposter militairement contre l’Etat souverain de Syrie. Il avance l’argument que le gouvernement syrien serait coupable de l’utilisation d’armes chimiques contre des civils à Douma, dans la région de la Ghouta orientale, le 7 avril.
Une telle riposte militaire est injuste parce que la présumée attaque au gaz n’a pas encore été suffisamment et soigneusement étudiée par un organe d’enquête neutre. Puisque les faits ne sont pas encore clairs concernant les auteurs d’un tel crime, comment pourrions-nous alors déjà punir la Syrie?
Une telle riposte militaire provoquerait également une réponse militaire de la Russie ayant une présence militaire en Syrie à la demande du gouvernement syrien afin d’aider le pays à se libérer de l’EI et d’autres groupes rebelles. Ainsi, une intervention militaire ordonnée par le président Trump et ses alliés pourrait très bien provoquer un conflit avec la Russie pouvant mener à une guerre impliquant l’Europe – y compris la Turquie – et d’autres régions du monde.
En suivant la doctrine de la guerre juste, nous insistons sur une enquête équitable concernant les faits avant d’entrer en guerre. Nous rappelons au président Trump le principe de la légitime défense, signifiant qu’un pays ne peut utiliser la force militaire contre un autre pays souverain que lorsqu’il a été attaqué par celui-ci. Nous insistons sur la prudence et la vérité. Nous renvoyons nos lecteurs à une excellente déclaration rédigée le 10 avril par Patrick Buchanan.
Nous demandons aux dirigeants du monde de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour stopper ce cycle de guerres civiles et impérialistes.
Certains d’entre nous se souviennent de la Seconde Guerre mondiale et des effets sur de très nombreux civils innocents. Empêchons ensemble une autre guerre désastreuse et potentiellement mondiale.

Premiers signataires

Robert Moynihan, rédacteur en chef d’«Inside the Vatican» (USA)
Marco Tosatti, journaliste (Italie)
Thomas Stark, professeur de philosophie (Autriche),
Peter Chojnowski, professeur de philosophie (USA),
Frère André-Marie, M.I.C.M., Supérieur général du Centre Saint-Benedict (USA),
Robert Hickson, ancien officier des Forces spéciales, professeur de littérature, de stratégie et de l’histoire culturelle (ém.) (USA)
Maike Hickson, journaliste (USA)
Josef Seifert, professeur de philosophie (ém.) (Autriche)
Willy Wimmer, ancien Secrétaire d’Etat au ministère de la Défense (Allemagne)
Cyrille Dounot, professeur de droit (France)
Michael Hesemann (Allemagne)
Harry Veryser, professeur d’économie de l’Université de Detroit Mercy (USA)
Steve Skojec, fondateur de «OnePeterFive» et journaliste (USA)
E. Michael Jones, fondateur et éditeur de «Culture Wars» (USA)
Till Kinzel, professeur de littérature (Allemagne)
Evêque Athanasius Schneider (Kasachstan)
Claudio Pierantoni, professeur de philosophie médiévale (Université du Chili)
Stephen Sniegoski, historien (USA)
Alfred de Zayas, Genève (Suisse)
John-Henry Westen, co-fondateur de «LifeSiteNews.com»
Fran Griffin, président de «Griffin Communications» (USA)

Source: www.change.org/p/declaration-against-the-expansion-of-the-syrian-war
(Traduction Horizons et débats)